BIENVENUE À DANIEL BERNHARD!

C’est avec joie que les AMIS annoncent l’arrivée de Daniel Bernhard qui rejoint l’équipe à titre de nouveau directeur général et porte-parole.

Un message de Noreen Golfman, présidente du conseil d’administration des AMIS

Au nom du conseil des AMIS, j’ai le grand plaisir de vous présenter Daniel Bernhard, notre futur directeur général et porte-parole.

Daniel enrichit l’équipe par son esprit vif, sa perspicacité et son intelligence. En cette période décisive pour la radiodiffusion, la programmation et le journalisme canadiens, son arrivée est un atout formidable pour les AMIS.

Notre fondateur et porte-parole actuel, Ian Morrison, est le fer de lance des AMIS depuis maintenant 32 ans, et il continuera de soutenir notre cause. Ian et Daniel travailleront de concert durant la période de transition qui s’échelonnera sur plusieurs mois. Par la suite, Ian continuera de servir les AMIS en tant que membre du conseil d’administration.

Avec cette nomination, les AMIS gagnent sur les deux tableaux. Nous continuons de bénéficier de la sagesse et de la connaissance d’Ian auxquelles s’ajoutent l’intelligence, l’énergie et les idées novatrices de Daniel. Notre équipe est plus forte que jamais!

Nous sommes sincèrement reconnaissants envers Ian. Il a consacré 32 années de sa vie à l’édification des AMIS et à la défense de l’indépendance et de la culture du Canada. Sous sa gouvernance, les AMIS sont devenus un acteur incontournable, une voix puissante pour ceux d’entre nous qui aiment ce pays et tiennent à le voir prospérer.

Nous profitons de cette occasion pour remercier tous les supporteurs dévoués des AMIS. Vous êtes le cœur et l’âme de cet organisme. Nous sommes persuadés que notre ouvrage important se poursuivra sans interruption durant la transition de gouvernance et pour les années à venir.

Merci!

Noreen Golfman
Présidente du conseil d’administration des AMIS

 

Un message de Daniel

J’ai encore peine à y croire.

Me faire confier la direction des AMIS de la radiodiffusion canadienne est le plus grand honneur de ma vie. C’est aussi un défi redoutable. Au cours de 32 ans de service dévoué, Ian Morrison a bâti un mouvement national de 364 000 supporteurs qui croient, comme moi, qu’il vaut la peine de lutter pour sauvegarder la souveraineté culturelle et journalistique du Canada.

Sous la direction indéfectible d’Ian, les AMIS ont remporté de grandes victoires qui permettent à notre culture de nous refléter, qui nous permettent de raconter, d’écouter et de regarder des histoires de chez nous.  Alors qu’Ian cessera graduellement de s’acquitter des tâches quotidiennes des AMIS, il nous incombe à tous de reprendre le flambeau, de soutenir sa vision et de continuer à défendre notre culture. L’identité et la démocratie canadienne dépendent de notre réussite continue

Comme plusieurs d’entre vous, je suis la première génération de ma lignée familiale née au Canada. Mes parents et mes grands-parents sont venus ici en quête d’une vie meilleure, et le Canada s’est montré à la hauteur. Ailleurs, ils ont souffert des préjugés, de l’adversité, de la dictature et de la propagande. Le Canada leur a offert un accueil chaleureux, la prospérité, la démocratie et Radio-Canada.

Sous la direction avisée d’Ian, les AMIS sont devenus une véritable force luttant pour la défense de la culture canadienne et de la démocratie, toujours aux aguets. Les AMIS changent peut-être de gouvernance, mais pas de direction. Nos objectifs et nos priorités restent les mêmes.

Je voyagerai dans l’ensemble du pays au cours des prochains mois pour rencontrer nos bénévoles et nos supporteurs formidables. J’espère que vous viendrai me dire bonjour et me raconter de quelle manière le paysage médiatique changeant du Canada affecte votre famille et votre communauté.

Plus important encore, j’espère que vous vous joindrez à moi pour remercier Ian Morrison en personne pour ses 32 années de service et de réussite. Le Canada a une grosse dette de gratitude envers lui. Au cours des prochains mois, les AMIS offriront aux supporteurs plusieurs opportunités de partager leurs souvenirs de travail avec Ian et de le remercier pour tout ce qu’il nous a permis d’accomplir.

J’ai hâte que nous poursuivions, en partenariat, l’œuvre d’Ian. Au travail!

Votre nouvel ami,

Daniel Bernhard